SOPHROLOGIE   

En 1960, c’est le Dr Caycédo qui remet cette pratique au goût du jour en l’enrichissant d’un apport oriental (yoga, boudhisme, zen) et lui donne le nom de sophrologie (de sophrosiné : harmonie, sagesse).

Aujourd’hui, elle recouvre des techniques multiples et variées, qui font sa grande richesse et son efficacité.

Une thérapie pour tous

Lorsque l’on parle sophrologie, on pense relaxation, lutte contre le stress, c’est en partie vrai en ce sens qu’elle aide à rétablir un équilibre nerveux perturbé. Mais de plus, elle permet de modifier un comportement psychique préjudiciable et tend à rendre cette transformation définitive. Elle a le grand avantage de s’attaquer à la cause du problème, ce qui permet de la neutraliser.

Pour comprendre l'efficacité de la sophrologie, il faut savoir que :
1/Ce sont des automatismes inconscients qui orchestrent et contrôlent tout ce qui se passe dans notre corps, son fonctionnement physique, comme psychique.
2/Lorsque la barrière du mental est neutralisée, le niveau inconscient est plus accessible et réceptif, ce que l'on obtient avec la relaxation

C'est cette situation que le Sophrologue, par le ton monocorde de sa voix et ses suggestions, va exploiter pour conditionner l'inconscient et obtenir de lui un comportement différent et une autre interprétation des événements.
Le comportement négatif ou inadéquat de l'inconscient va être effacé et remplacé par une programmation positive.
Cela avec l'assentiment préalable du patient qui va retrouver une vie harmonieuse.

Comment se pratique une sophronisation

Cette technique se compose de 3 parties :
1/La mise en état alpha, relaxation qui met l'inconscient en état de réceptivité, tout en réduisant la nervosité naturelle.
2/Le message thérapeutique qui est étudié en fonction du cas à traiter, donc personnalisé, c'est la partie de psychologie médicale. Par exemple : complexe, amaigrissement, chirurgie dentaire, anesthésie locale....
3/Le retour à l'état de veille.

Le rôle du sophrologue

Dans un premier temps, après étude du cas, le Sophrologue propose des solutions qui devront être approuvées par le patient.
Le processus de la thérapie étant défini, le patient en état alpha, il fait appel à l’imagination de celui-ci pour modifier un comportement jugé inadéquat.

Il suggère des sensations, cherche l’éveil et le développement de la conscience de ce dernier pour l’amener à se prendre en charge, à utiliser ses forces naturelles d’autoguérison

ACCUEIL